Environ un millier de lycéens, étudiants et enseignants de la maternelle à l'Université s'étaient aujourd'hui donnés rendez-vous dans les rues de Rouen pour dénoncer les suppressions de postes dans l'enseignement ainsi que les réformes actuellement proposées. La réforme de la masterisation des métiers de l'enseignement a décidemment du mal à convaincre les enseignants et les étudiants qui ont repoussé l'an dernier son application après plusieurs mois de grève. Cette année les étudiants sont dans le flou le plus complet quand à leur avenir. Les premiers éléments avancés par le Ministère sont loin de les rassurer car la suppression du statut de fonctionnaire stagiaire, la réduction de la formation à la pédagogie restent toujours d'actualité.

L'UNEF organisera sur son stand à la fête de l'Humanité à Rouen une table ronde le dimanche matin pour échanger avec les syndicats d'enseignants sur les revendications à porter face à cette nouvelle réforme ainsi que pour discuter des mesures transitoires à mettre en place de toute urgence à l'Université.