priorit___ducation_manif    11 200 suppressions de postes à la rentrée 2008, 13 800 programmés pour l’année prochaine, modification des programmes du primaire… Depuis son arrivée au pouvoir, il y a un peu plus d’un an, Nicolas Sarkozy et son gouvernement s’attaque de toute part au service public d’éducation.

    Le constat est le même dans les universités : 900 suppressions de postes (jamais vues depuis 15 ans), promesses budgétaires loin d'être respectées, menaces sur l'avenir des IUFM. Alors que le gouvernement met en place un Plan Licence avec pour objectif d'amener au moins 50% des jeunes à un niveau Licence (bac +3), il fait la démonstration que la pédagogie est loin d'être sa priorité.

    Dans un contexte économique fragilisé par la crise financière, où le gouvernement démontre qu'il peut en une nuit débloquer 3 milliard d'euros pour renflouer Dexia, alors qu'il ne voit dans l'éducation qu'un moyen d'économiser, l'UNEF rappelle que ce sont au contraire des dépenses d'avenir dans l'éducation, l'université et la recherche dont le pays à besoin pour relancer l'économie.
Le 19 octobre mobilisons nous pour faire de l'éducation une priorité !

m_gaphone- Le rétablissement de tous les postes supprimés dans l'Education Nationale et l'Enseignement Supérieur
- Un plan de recrutement de 2500 enseignants-chercheurs et 2500 personnels dans les universités par an pendant 5 ans
- Un plan de recrutement dans l'Education Nationale pour faire face aux besoins d'encadrement.
- Une réforme de la formation des enseignants garantissant le maintien des concours de l'enseignement à bac+3, la reconnaissance de la formation professionnelle à bac+5, le maintien de la rémunération de la 5ème année de formation, une formation des enseignants assurée par les IUFM.

Manifestation nationale à Paris, 19 octobre
13h place d'Italie

Départ en car gratuit de Rouen (10h place Colbert) : s'inscrire à rouen@unef.fr ou au 0681706733